Performance des portefeuilles équilibrés

Notre client-type est un individu dont l'objectif de placement est la croissance du capital à long terme et qui a une tolérance au risque ou à la volatilité modérée. Depuis 1990, ce client-type a eu un portefeuille constitué d'approximativement 50% en titres à revenus fixes et 50% en titres de participation. Environ 40% de nos clients ont un profil qui correspond à celui du client-type.

 De 1998 à 2015 (19 ans), notre bloc actions a rapporté 8,7 % annuel composé avant frais de gestion, versus 4,9 % pour l’indice MSCI All Country.

Sur 19 ans, nos actions canadiennes ont produit un rendement annuel composé de 10,4 % versus 6,9 % pour l’indice boursier canadien TSX/SPX. . Au cours des 19 dernières années, nos actions canadiennes ont fait mieux que l’indice canadien 13 fois, soit deux-tiers des années.

Il est souvent difficile au premier coup d’œil de réaliser l’écart à long terme dans la valeur du capital accumulé d’un différentiel de rendement annuel. Par exemple, 100 000 $ investi pendant 30 ans à 5 % représente-t-il beaucoup plus qu’à 4 %? Seul un calcul financier permet de répondre à cette question: 100 000 $ à 5 % pendant 30 ans résulte en une valeur de 432 200 $, par rapport à 324 300 $ à 4 %, un écart favorable de 107 900 $ ou 33 %.

Il est connu que la grande majorité des gestionnaires ne réussissent pas à performer à la hauteur des indices comparables. Un investisseur qui aurait, par chance, obtenu avec le bloc actions de son portefeuille un rendement égal à l’indice MSCI All Country comparable à chacune des 19 dernières années aurait obtenu un gain cumulatif de 148 % ou, autrement dit, 100 $ investi aurait progressé à 248 $. Notre client type a pour la même période vu son portefeuille-actions passer de 100 $ à   488 $, un gain cumulatif de 388 %, un écart considérable par rapport à l’indice de référence.
 
 
DalpéMilette en bref Nous faisons les manchettesWebdiffusionsZone client